account_circle
Registrarse
menu
person
Premium Avatar
Entrar
Registrarse
Iga Swiatek
7
1
7
0
0
Naomi Osaka
61
6
5
0
0
Tendance des pronostics
97.4% (603)
2.6% (16)
Todos
Swi
Osa
Reducir
Golpes ganadores
Errores no forzados
Saques directos
Dobles faltas
% 1° servicio
% puntos ganados con el primer servicio
Puntos de break salvados
Puntos de devolución ganados %
Puntos de break ganados
Puntos ganados %
Juegos en blanco
Puntos de set
Punto de partido
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Todos
Osa
Swi
Expandir
Golpes ganadores
Errores no forzados
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
Devolución
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Todos Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Swi
Osa
Servicio
XX
XX
Devolución
XX
XX
Iga Swiatek
 
Naomi Osaka
23
Edad
26
176cm
Altura
180cm
65kg
Peso
69kg
1
Clasificación
125
-
Últimos 6 meses
+536
Cara a Cara
2
Todos
1
1
Tierra batida
0
76 16 75check
29 may 2024
64 60check
2 abr 2022
9 ago 2019
check 76 64
Últimos resultados
Último flashs flash
Bianca Andreescu, son parcours du combattant, 5 ans de galère depuis l’US Open 2019  La qualification de Bianca Andreescu pour la finale du tournoi de ’S-Hertogenbosch ce samedi signifie beaucoup plus qu’une classique qualification pour une finale. Qu'il semble loin le temps où elle se présentait comme la potentielle future patronne du tennis féminin. Titrée à l'US Open en septembre 2019 (en battant Serena Williams en finale) à seulement 19 ans, dans la foulée de son titre au WTA 1000 de Toronto et 6 mois après celui à Indian Wells. N°4 mondiale (meilleur classement de l’histoire pour une Canadienne) le mois suivant, elle semblait promise au plus brillant avenir. Oui, mais voilà, à l'image de ce qui est arrivé à Emma Raducanu deux ans plus tard, la native de Mississauga (Ontario) n'est jamais parvenue à confirmer, stoppée dans son superbe élan par un enchaînement de blessures. Un véritable parcours du combattant qui ne lui a laissé presque aucun répit depuis. Une blessure au genou, dès la fin d'année 2019, l'a privée de l'intégralité de la saison 2020 et du début de 2021. Elle est toutefois parvenue à retrouver très vite un excellent niveau puisque, dès son 3e tournoi de reprise, elle a atteint la finale du WTA 1000 de Miami. Finale au cours de laquelle elle s’est tordue la cheville et a dû abandonner. De retour deux mois plus tard, la suite de sa saison n’a jamais été à la hauteur de ses propres attentes, avec tout de même un huitième de finale à l’US Open en point culminant. Fin 2021, la blessure était cette fois mentale. Usée par la pression et les déceptions à répétition depuis son titre à l’US Open en 2019, Andreescu ne savait plus vraiment où elle en était ni ce dont elle avait réellement envie. La question d’arrêter le tennis professionnel s’est sérieusement posée, et elle a alors décidé, en accord avec son entourage, de prendre plusieurs mois de repos loin du WTA Tour. De retour en avril 2022, la Canadienne n’affichait plus le niveau de potentiel vainqueur de Grand Chelem qui était le sien. Elle a tout de même disputé la finale sur le gazon de Bad Homburg (battue par Caroline Garcia 6-7, 6-4, 6-4), bien aidée par le forfait de Simona Halep en demi-finale. Mais elle n’a ensuite plus jamais atteint les quarts de finale de l’année. En 2023, elle pouvait enfin débuter une saison dans des conditions normales. Le début était poussif, mais elle retrouvait de bonnes sensations à Miami en mars. Après des victoires sur Emma Raducanu, Maria Sakkari et Sofia Kenin, c’est toutefois une énième blessure qui finissait par la stopper en huitièmes de finale. Cheville gauche tordue, un mois d’arrêt. Après la reprise, la suite n’était pas brillante et elle finissait par être à nouveau stoppée par les limites de son corps début août. Cette fois, c’est le dos qui cédait. Après 10 mois de soins, de rééducation et de réathlétisation, qui l’ont tenu éloignée du WTA Tour durant toute la première partie de cette saison 2024, Andreescu a repris la compétition à l’occasion du dernier Roland-Garros fin mai. Elle y a passé deux tours, un résultat encourageant avant de prendre la direction du gazon. Et la voilà donc en finale à ’S-Hertogenbosh dès son deuxième tournoi de reprise, après notamment une très belle victoire sur Naomi Osaka (6-4, 3-6, 7-6) en quarts de finale. Donc oui, la finale qu’elle jouera ce dimanche est bien plus qu’une simple finale d’un WTA 250. C’est la récompense de tant d’efforts et de persévérance. Andreescu y affrontera Ekaterina Alexandrova ou Liudmila Samsonova pour tenter de s’offrir son premier titre sur le WTA Tour depuis l’US Open 2019. Un titre symbolique qui aurait une saveur encore plus particulière puisqu’elle le remporterait le jour de son 24e anniversaire. Bianca Andreescu : "Ça signifie tellement pour moi. Parce que je pense que je n'ai pas eu la carrière la plus facile après 2019, avec toutes les blessures et tout ça. Donc tout le travail que j'ai réalisé a payé, je n'ai jamais abandonné. Et... cela signifie vraiment beaucoup pour moi."
Berrettini hausse le ton et impressionne sur le gazon de Stuttgart ! Matteo Berrettini semble en passe de retrouver son tout meilleur tennis sur l’herbe de Stuttgart. Plus les tours passent, plus l’ancien n°6 mondial et finaliste de Wimbledon 2021 (battu par Djokovic 6-7, 6-4, 6-4, 6-3) impressionne. Ce samedi, il s’est qualifié pour la finale en donnant une leçon de tennis sur gazon à son compatriote Lorenzo Musetti (6-4, 6-0). Solide dans le 1er set où, après avoir breaké dès le 3e jeu, il a su sauver trois balles consécutives de débreak au moment de conclure la manche dans le 10e jeu (5-4, 0-40). Berrettini a ensuite déroulé son tennis. Il a remporté le deuxième set en 25 petites minutes, en ne concédant pas le moindre jeu, et privant même Musetti de la moindre balle de jeu. Impressionnant. En finale dimanche, il devra tout de même se méfier sérieusement puisqu’il affrontera le Britannique Jack Draper qui semble en très grande confiance cette semaine.
Humbert manque l'occasion face à De Minaur Alex De Minaur jouera la finale sur le gazon de ’S-Hertogenbosh. En demies, ce samedi, le n°9 mondial a dominé Ugo Humbert après 1 heure et 45 minutes d’un match qui aurait pu prendre une toute autre tournure. D’abord mené 4-0 après seulement 15 minutes de jeu, le Français a ainsi aligné 5 jeux consécutifs et s’est même procuré 2 balles de premier set sur le service adverse (4-5, 15-40). Mais l’Australien a tenu bon pour finalement arracher le set au tie-break. L’occasion était passée pour Humbert, et la différence était faite pour De Minaur n’a ensuite plus jamais été inquiété par le Français sur ses jeux de service. Il n’a concédé que 6 points sur sa mise en jeu dans le deuxième set et a fini par réussir le break dans le huitième jeu (5-3) pour conclure dans la foulée (7-6, 6-3). En finale, dimanche, l’Australien aura probablement fort à faire car il affrontera un Sebastian Korda qui semble avoir retrouvé son meilleur tennis sur l’herbe néerlandaise.
Federer : "Ma carrière me semble tellement loin" Roger Federer était l’invité du talk-show BBC Breakfast ce vendredi. Une occasion supplémentaire pour l’ancien n°1 mondial de confier ses sensations de "retraité" et de donner son point de vue sur le tennis actuel. Étonnamment, le Suisse semble avoir pris beaucoup de distance avec sa carrière de tennisman professionnel, seulement 2 ans après avoir pris officiellement sa retraite. Tant et si bien qu’il a déjà du mal à s’imaginer avoir réalisé les exploits qui sont les siens. Roger Federer : "J'ai regardé Roland-Garros la semaine dernière et je me suis dit 'Wow, ils sont tellement bons - je faisais ça aussi avant ?!' Je me sens tellement loin de ma carrière. Je commence à oublier les choses que j'ai faites, les records. C'est plus un beau passé qui fait partie de mon chemin. J'ai eu une vie formidable et avoir pris cette distance est une bonne chose. La transition (vers la retraite) s'est faite en douceur. Je pense qu'après avoir été blessé (genou/ménisque) puis avec la pandémie de Covid, cela m'a permis de rester à la maison pendant plus de trois semaines d'affilée. Je suis content d'être resté en forme, je vais à la salle de sport, je continue ma rééducation parce que je veux que mon genou aille mieux."
Top des commentaires comments
El tano de lejos el mejor de su generación sobre hierba
0 thumb_up
SantiagoBaez SantiagoBaez
Sabia decisión
0 thumb_up
Alonso Padilla Alonso Padilla
Que yo sepa se llama Caroline 🤔
0 thumb_up
Alonso Padilla Alonso Padilla
Parece vuelve Matteo !!!
0 thumb_up
David Solans Ferris David Solans Ferris